Pénurie de carburants et continuité des soins


Le Conseil départemental de l’Ordre des infirmiers de Paris a demandé à Daniel Canepa, Préfet de Paris, et Claude Evin, Directeur Général de l’ARS d’Ile de France d’accorder un accès prioritaire aux stations d’essence pour les infirmiers libéraux, dans le cadre du plan hydrocarbures.

Ci-dessous le courrier qui leur a été envoyé par le Président du CDOI de Paris :

Objet: Pénurie de carburants – Mise en place du plan «hydrocarbures» permettant la mise en place d’un accès prioritaire aux stations-essences pour les infirmiers libéraux

Monsieur le Préfet,

Les infirmières et infirmiers libéraux, soumis à une obligation réglementaire de continuité des soins fixée par l’article R4312-30 du Code de la santé publique, se trouvent aujourd’hui confrontés à de graves problèmes d’approvisionnement en carburant les obligeant à réduire, voire supprimer, leurs déplacements au domicile de leurs patients souvent âgés et malades chroniques.

Or, sur votre initiative, des stations-service peuvent être réquisitionnées pour assurer l’approvisionnement des véhicules prioritaires. De nombreux confrères m’ont déjà alerté sur les difficultés qu’ils rencontrent pour s’approvisionner. Aussi je me permets de vous solliciter afin que les infirmiers libéraux bénéficient d’une priorité aux pompes, ou d’une permission d’accès aux centres d’approvisionnement des services de secours du département.

Devant le risque sanitaire que représenterait l’impossibilité pour les infirmiers libéraux d’assurer leur mission de soins auprès de la population la plus vulnérable, le Conseil départemental de l’Ordre des infirmiers de Paris vous demande de bien vouloir faire en sorte que les infirmiers libéraux soient admis au bénéfice des services prioritaires pour leur approvisionnement en carburant.

Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir nous indiquer la liste ainsi que les horaires des stations-service réquisitionnées pour les véhicules prioritaires afin que nous en assurions l’information auprès des professionnels relevant de notre Ordre.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, en l’expression de ma haute considération.

Thierry Amouroux, Président du CDOI de Paris.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.